Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
☘️  Source Celtique #2 ☘️ (Since~2013)

Bienvenue sur le blog Source Celtique #2 - Blog hommage, à Alan Stivell Cochevelou, retour sur les chemins de terre d'un Barde Breton..."kentoc'h mervel eget em zaotra"

infos

En Bretagne, bientôt quatre nouvelles réserves naturelles (letelegramme.fr / 03.01.22)

Publié le 3 Janvier 2022 par Source Celtique #2 dans Infos

Fin 2024, quatre sites seront classés réserves naturelles régionales. Le but ? « Reconquérir la biodiversité » et préserver leur intérêt unique en Bretagne.

 

Parmi les quatre sites qui seront classés fin 2024, la baie d’Audierne, renommée en dunes et paluds bigoudènes. Parmi les quatre sites qui seront classés fin 2024, la baie d’Audierne, renommée en dunes et paluds bigoudènes. (Photo Paul Pichavant)

Il a fallu choisir parmi onze espaces naturels fabuleux. Le 17 décembre, le conseil régional de Bretagne a voté. Quatre sites deviendront fin 2024 de nouvelles réserves régionales. De l’avis du conseil scientifique qui a aidé les élus, deux paysages du littoral finistérien ont recueilli l’unanimité. Les dunes et marais de Guissény, qui accueillent une variété unique d’orchidée et de nombreux oiseaux migrateurs. Et la baie d’Audierne, rebaptisée dunes et paluds bigoudènes, où plus d’un millier d’espèces différentes ont été recensées, dont 25 oiseaux considérés comme prioritaires. « Le plus dur reste à faire pour nos deux collectivités mais cette première étape est déjà une réussite et vient à nouveau reconnaître le travail réalisé de longue date par nos deux communautés de communes et nos partenaires pour ce site naturel », soulignait Stéphane Le Doaré, président de la Communauté de communes du Pays bigouden sud (CCPBS).

 

Dès 2022, ces deux sites obtiendront 20 000 euros, puis 40 000 euros en 2023 et 2024 pour devenir des réserves.

 

En Bretagne, bientôt quatre nouvelles réserves naturelles

« Reconquérir la biodiversité »

La plus ancienne tourbière de Bretagne, âgée de 12 000 ans et située dans la zone humide de Langazel, a également été retenue pour entamer le processus en 2023. Parmi le millier d’espèces qui y habitent, 63 espèces remarquables. La géographie du lieu, situé en tête de bassin-versant, lui confère aussi une importante responsabilité sur la qualité de l’eau. Les avis étaient plus partagés pour les Landes de la Poterie. Pourtant, son substrat géologique peu commun en fait un habitat unique à l’échelle costarmoricaine. Ces deux sites seront quant à eux financer à hauteur de 20 000 euros en 2023 et 40 000 euros en 2024.

« Ces réserves, ce ne sont pas des mises sous cloche. Nous veillons sur elles avec un plan de gestion très rigoureux. Le but est de reconquérir la biodiversité. Et l’enjeu d’avoir une bonne mutualisation entre collectivités, associations et scientifiques pour la protéger au mieux et faire en sorte qu’il y ait une connexion de ces zones, surtout pour la biodiversité animale » précise Carole Le Bechec, présidente de la commission environnement du conseil régional.

Encore du chemin à parcourir

En Bretagne, les premières réserves naturelles ont été instaurées en 2006. Aujourd’hui, le territoire en compte neuf - ce qui représente 1 500 hectares, dont 300 hectares marins. En majorité, elles se situent dans l’Ouest de la région, terre des réservoirs de biodiversité et des corridors écologiques. Après la sélection quatre nouveaux sites, les réserves naturelles régionales représentent 0,25 % du territoire breton. Mais le conseil régional veut aller plus loin, en sélectionnant six projets supplémentaires dans les années à venir. En 2030, cela conduirait la région à avoir doublé le nombre de réserves régionales ainsi que la couverture de protection forte en milieu terrestre. Mais l’avancée serait encore bien loin des objectifs : au niveau régional, il faudrait protéger 2% du territoire, selon l’État 10 % du territoire de la Bretagne devrait, dans les années qui viennent, faire l’objet d’une protection renforcée de ses espaces naturels.

commentaires

Ce jeune baron irlandais fait le choix écologiste de rendre son vaste domaine à la nature(nouvelobs.com / 18.10.21)

Publié le 2 Janvier 2022 par Source Celtique #2 dans Infos, Vidéos

commentaires

Regardez le concert de Noël de Dublin pour les sans-abri, avec Shane MacGowan, Glen Hansard, Damien Rice, Bono et plus

Publié le 28 Décembre 2021 par Source Celtique #2 dans Vidéos, Corona-concert, Infos

commentaires

Redadeg 2022

Publié le 28 Décembre 2021 par Source Celtique #2 dans Infos, Festival, Vidéos

Redadeg 2022
Redadeg 2022
commentaires

Winter Solstice Recording Wednesday 22 December 2021

Publié le 23 Décembre 2021 par Source Celtique #2 dans Vidéos, Infos

commentaires

Sweetest thing Annual Grafton Street charity busk with Bono and Glen Hansard to take place online (sundayworld.com / 23.12.21)

Publié le 23 Décembre 2021 par Source Celtique #2 dans Infos

The Christmas Eve performance will raise vital funds for the homeless community

U2’s Bono (Lorraine O’Sullivan/PA)

U2’s Bono (Lorraine O’Sullivan/PA)

commentaires

Concert : "Noël en Bretagne" à écouter sur France Bleu Breizh Izel les 24 & 25 décembre

Publié le 23 Décembre 2021 par Source Celtique #2 dans Radio, Infos

commentaires

Bretagne : une route définitivement fermée pour protéger les amphibiens (geofr / )

Publié le 8 Décembre 2021 par Source Celtique #2 dans Infos

 

Les batraciens vivant dans le secteur des Landes de la Poterie en Bretagne, site classée Natura 2000, vont pouvoir traverser le route sans craindre d'être écrasés !

 

"L'amour pour les hérissons consiste d'abord à franchir une route", écrit Jean Giraudoux dans Électre, sa célèbre pièce. Mais les hérissons ne sont pas les seuls à mourir sur les routes de France. Les grenouilles, crapauds et autres tritons sont également nombreux à connaître le même sort. Comme le rapportent notre confrères de 20 minutes, la commune de Lamballe-Armor en Bretagne a donc pris une décision radicale pour arrêter l'hécatombe : fermer purement et simplement la route départementale 28 que onze espèces protégées et souvent menacées traversent chaque année à la période de reproduction.

Avant de prendre cette décision, l’agglomération Lamballe Terre et Mer a tout tenté. Depuis 2016, et avec l'aide de l’association Vavarmor Nature et de ses bénévoles, de nombreux "crapaudromes" ont été installé pour protéger la traversée des batraciens. 4.000 animaux ont ainsi pu être sauvés. La fermeture temporaire de la RD28 de décembre à mars a ensuite été décidée, mais la collectivité souhaite aujourd'hui aller plus loin.

"Une première nationale"

La RD28, surnommée la "route des grenouilles" sera donc fermée sur 750 mètres, et une déviation va être mise en place. "On espère montrer la voie de la préservation de la biodiversité à l'échelle nationale", a déclaré à franceinfo Jérémy Allain, conseiller délégué à la biodiversité de Lamballe. Les responsables de Lamballe-Armor évoquent une "première nationale" et "une décision forte en termes de protections environnementales".

Une décision qui été accueillie avec un véritable enthousiasme, même si certains riverains ont fait part de leur mécontentement. "Je suis pour la protection de la nature, mais il ne faut pas que les amphibiens passent avant les hommes", s'est notamment ému un habitant de la région auprès de franceinfo.

commentaires

Une nouvelle version du Bro Gozh à découvrir ! (bretagne.bzh / 02.12.21)

Publié le 2 Décembre 2021 par Source Celtique #2 dans Infos, Musiques

La Région Bretagne, le Comité Bro Gozh ma Zadoù et Coop Breizh s’associent aujourd’hui pour offrir aux amoureux de la Bretagne une nouvelle orchestration du Bro Gozh !

Une nouvelle version du Bro Gozh à découvrir ! (bretagne.bzh / 02.12.21)

Indissociable du patrimoine culturel breton et de son identité, le Bro gozh ma Zadoù (en breton vieux pays de mes pères) vient d’être revisité, grâce au partenariat qui s’est bâti entre la Région, Coop Breizh et le Comité Bro gozh ma Zadoù. Ensemble, ils ont accompagné la création d’une nouvelle orchestration par la compositrice et orchestratrice bretonne Frédérique Lory, afin d’en proposer une version accessible au plus grand nombre.

Les solistes bretons Gilles Servat, Aziliz Manrow et l’Orchestre national de Bretagne ont enregistré plusieurs versions du Bro Gozh avec chœur et sonneurs, avec orchestre seul, avec ou sans chœur, bagads et sonneurs. Certaines sont adaptées pour le playback ou le karaoké, pour apprendre à chanter l’hymne ou pour qu’il puisse être repris en live, dans des stades ou sur des plateaux télé par d’autres chanteurs ou chanteuses.

Cette nouvelle version, largement diffusée et mis à disposition de nombreux acteurs, a été interprétée le 28 novembre sur la pelouse du stade du Moustoir par Gilles Servat et Aziliz Manrow en ouverture du derby Lorient-Rennes. La 15e journée du championnat de Ligue 1 de football est apparue comme une opportunité de faire découvrir aux 16 000 spectateurs présents ce morceau emblématique.

Découvrez le Bro Gozh Ma Zadoù interprété par l’Orchestre National de Bretagne, avec les voix des solistes Gilles Servat et Aziliz Manrow.

commentaires

Insolite. Le chanteur et musicien Alan Stivell s’offre une visite surprise à la médiathèque du Sourn Ouestfrance.fr / 03.11.21)

Publié le 27 Novembre 2021 par Source Celtique #2 dans Infos

Retour aux sources, ce mercredi 3 novembre 2021, pour Alan Stivell. Le célèbre chanteur et musicien breton a fait une visite surprise à la médiathèque du Sourn (Morbihan), près de Pontivy, ville où reposent ses grands-parents paternels.

(Capture d'écran)

(Capture d'écran)

Retour aux sources, ce mercredi 3 novembre 2021, pour Alan Stivell. Le chanteur et musicien breton a fait une visite surprise à la médiathèque du Sourn (Morbihan), près de Pontivy, ville où reposent ses grands-parents paternels.

Une surprise, mais pas tout à fait un hasard : l’interprète de Tri martolod est venu admirer le travail titanesque, commencé il y a trois ans et toujours en cours, de son ami Gérard Le Gallic.

Ce mercredi 3 novembre 2021, Alan Stivell a fait une visite surprise à la médiathèque du Sourn (Morbihan). Le chanteur et musicien breton est venu admirer le travail titanesque de recherche historique et généalogique, commencé il y a trois ans et toujours en cours, de son ami Gérard Le Gallic. Il a été reçu par Jean-Jacques Videlo, maire, et Marielle Durand, responsable de la médiathèque. | OUEST-FRANCE

La harpe et l’histoire

 

Retraité, Gérard Le Gallic est en train de créer une carte interactive de la commune de 2 100 habitants, avec des photos anciennes et des indications précieuses sur les petites anecdotes et la grande histoire du Sourn.

 
Faut-il maintenir l'enseignement immersif des langues régionales ?
 

Amateur de généalogie et de langue bretonne, Alan Stivell s’est montré très intéressé par les trouvailles de Gérard Le Gallic. Lequel a modestement dit avoir commencé ses recherches et sa longue collecte par jeu. C’est comme la harpe, finalement !​, lui a facétieusement répondu son ami, bien placé pour savoir que l’apprentissage de cet instrument n’a rien de rapide, ni de facile…

La harpe et l’histoire

 

Retraité, Gérard Le Gallic est en train de créer une carte interactive de la commune de 2 100 habitants, avec des photos anciennes et des indications précieuses sur les petites anecdotes et la grande histoire du Sourn.

 
Faut-il maintenir l'enseignement immersif des langues régionales ?
 

Amateur de généalogie et de langue bretonne, Alan Stivell s’est montré très intéressé par les trouvailles de Gérard Le Gallic. Lequel a modestement dit avoir commencé ses recherches et sa longue collecte par jeu. C’est comme la harpe, finalement !​, lui a facétieusement répondu son ami, bien placé pour savoir que l’apprentissage de cet instrument n’a rien de rapide, ni de facile…

commentaires
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>