Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
☘️  Source Celtique #2 ☘️ (Since~2013)

Bienvenue sur le blog Source Celtique #2 - Blog hommage, à Alan Stivell Cochevelou, retour sur les chemins de terre d'un Barde Breton..."kentoc'h mervel eget em zaotra"

infos

Pendant ce temps la, au bout du monde...

Publié le 27 Avril 2022 par Source Celtique #2 dans Infos

Pendant ce temps la, au bout du monde...
Pendant ce temps la, au bout du monde...
Pendant ce temps la, au bout du monde...
Pendant ce temps la, au bout du monde...
Pendant ce temps la, au bout du monde...
commentaires

Carnac : le peintre-illustrateur Brucero aime la féerie, l’imaginaire et les traditions celtiques (Ouestfrance.fr / 22.04.22)

Publié le 25 Avril 2022 par Source Celtique #2 dans Infos

Le peintre-illustrateur breton Brucero était présent mercredi 20 avril 2022 à la Maison des Mégalithes, à Carnac (Morbihan). Il a rencontré le public et ses fans, heureux de pouvoir échanger avec le spécialiste des univers fantastiques. Rencontre.

Le peintre et illustrateur Brucero était à la Maison des Mégalithes mercredi 20 avril 2022, à Carnac (Morbihan). | OUEST-FRANCE

Le peintre et illustrateur Brucero était à la Maison des Mégalithes mercredi 20 avril 2022, à Carnac (Morbihan). | OUEST-FRANCE

Le peintre et illustrateur Brucero est venu à la rencontre du public et de ses fans, mercredi 20 avril 2022, à la Maison des Mégalithes de Carnac (Morbihan). Rencontre.

Quel est votre parcours ?

Même si je suis brièvement passé par les Beaux-Arts de Rennes et de Lorient après mes études secondaires, je me considère comme un autodidacte. J’ai toujours été animé par la passion du dessin et j’ai appris en faisant. Avec, depuis ma première expérience, des dessins pour des affiches publicitaires à Pont-Scorff, l’envie et l’ambition d’être peintre-illustrateur.

Durant mes trente ans de carrière, j’ai participé à des livres thématiques ou à des couvertures. Mon premier livre, Le livre secret de Merlin, est sorti en 2007, A la recherche de la mandragore est paru en 2010 et Druiz la prophétie perdue en 2014.

Que diriez-vous de votre univers unique et complexe ?

J’ai toujours été attiré par le fantastique et la nature. Pour autant, ma première inspiration est peut-être venue du choc ressenti devant le livre Les fées, des deux dessinateurs anglais Brian Froud et Alan Lee. Il m’a scotché et sûrement porté dans ce choix de travailler sur ces univers de l’imaginaire et de la féerie, présents dans la culture celtique en général et bretonne en particulier.

Dans mes dessins, j’explore et donne vie aux univers des légendes et des contes et aux êtres qui les peuplent. Dans la création de mes dessins, je me vois un peu comme un passeur entre notre monde et celui de l’imaginaire. C’est aussi une façon d’aller vers le futur.

Avez-vous de nouveaux projets ?

 

Je travaille autour de deux nouvelles réalisations : un livre sur l’univers des contes, abordé d’une façon plus universelle, un vrai voyage au cœur de l’imaginaire, et sur la réalisation d’un jeu de cartes divinatoires, qui devrait sortir en 2023.

commentaires

Dublin : Insurrection de Pâques 1916

Publié le 24 Avril 2022 par Source Celtique #2 dans Manifs, Infos

Dublin : Insurrection de Pâques 1916
commentaires

Highland Games : duel au sommet entre l'Europe et les Etats-Unis à Bressuire (nr.fr / 22.04.22)

Publié le 22 Avril 2022 par Source Celtique #2 dans Infos, Sport

La 11e édition se déroulera les 11 et 12 juin 2022, à Bressuire. © Photo NR

La 11e édition se déroulera les 11 et 12 juin 2022, à Bressuire. © Photo NR

Les Highland Games reviennent dans la cour du château de Bressuire les 11 et 12 juin 2022. Pour pallier les inceritudes liées à la crise sanitaire, l'équipe organisatrice a modifié sa formule en proposant un Open et non pas des championnats. 

 

" C’est l’un des meilleurs spots au monde et ce n’est pas nous qui disons cela, mais les athlètes eux-mêmes ! ", assure fièrement l’ancien président de l’Association des jeux écossais en France (Ajef), Jean-Louis Coppet, le " Monsieur Highland Games ". Les célébrissimes jeux écossais reviennent les 11 et 12 juin 2022 dans un cadre toujours très apprécié, la cour du château de Bressuire. 

Organiser des championnats du monde sans certitudes aurait entraîné une prise de risque financière trop grande

Alain Rousselot, coprésident de l'Ajef Bressuire

À l’occasion de cette 11e édition, la formule retenue par les organisateurs est quelque peu différente. " À l’époque, on ne savait pas vraiment comment la situation sanitaire allait évoluer. Nous avions encore quelques doutes et organiser des championnats du monde sans certitudes aurait entraîné une prise de risque financière trop grande. Si on annulait au dernier moment, il y avait le risque de ne pas se faire rembourser ", détaille Alain Rousselot, coprésident de l’Ajef. La version Open a donc été préférée aux championnats habituels.

Une formule ouverte aux amateurs et aux professionnels est bien moins coûteuse pour l’Ajef car les athlètes paient eux-même leur déplacement. Du côté des hommes, quatorze candidatures ont été retenues. " De l’avis général c’est sûrement l’une des meilleures affiches proposées au niveau international chez les hommes ", prévient Jean-Louis Coppet.

Les féminines de la partie

Et l’affiche propose un vrai match dans le match avec un duel États-Unis/Europe. De part et d’autre, les meilleurs professionnels seront à Bressuire ce week-end-là. " On va dire qu’il y aura sept lanceurs qui vont participer à un clash des géants ! ", s’emballe l’ex-président de l’Ajef. 

Et l’Open ne sera pas uniquement masculin car pour la première fois, les féminines vont elles aussi pouvoir s’affronter dans ce cadre majestueux. " On ne savait vraiment pas où on allait car nous n’avions jamais eu de contacts avec les féminines ", rappelle Jean-Louis Coppet. Finalement, là encore, les organisateurs s’en sortent bien car dix athlètes seront présentes. La championne d’Europe Stéphanie Frey sera sur la ligne de départ ainsi que la Bressuiraise Gillian Kara. 

Un parrain recordman et des athlètes olympiques

L’ensemble de ces athlètes s’affronteront sous le regard de Jacques Accambray, lanceur de marteau quatre fois recordman de France de cette discipline et parrain de cette 11e édition. " J’ai décidé de parrainer cet événement car avec ma carrière de lanceur de marteau je me considère comme traditionaliste. C’est un sport qui vient des Écossais qui utilisaient à l’époque des maillets et des vrais marteaux et je suis resté dans cette tradition. Puis j’aime aussi la cornemuse ! ", s’amuse Jacques Accambray.

Et l'ancien champion du marteau ne viendra pas seul à Bressuire, il emmènera un peu d’olympisme dans ses valises. Deux athlètes olympiques français vont se mesurer à ces sportifs aguerris aux Highland Games, il s’agit d’Amanda Ngandu NTumba, 3e lanceuse française et Frédéric Dagée, spécialiste du lancer de poids et détenteur du record de France avec une marque à 20,75 m. " C’est le retour aux sources pour eux ", prévient Jacques Accambray. 

PRATIQUE

Tarifs sur place : samedi 11 juin, 10 €, dimanche 12 juin, 8 €. Possibilité d'acheter un pass week-end pour 16 € sur place, 15 € sur internet. L'évènement reste gratuit pour les moins de 13 ans. L'Agglo2B met en place un service de navettes gratuites pour se rendre au château. Restauration sur place. 

commentaires

Bretagne Antifasciste !!!

Publié le 20 Avril 2022 par Source Celtique #2 dans Infos

Bretagne Antifasciste !!!
Bretagne Antifasciste !!!
Bretagne Antifasciste !!!
Bretagne Antifasciste !!!
Bretagne Antifasciste !!!
Bretagne Antifasciste !!!
Bretagne Antifasciste !!!
Bretagne Antifasciste !!!
Bretagne Antifasciste !!!
commentaires

Quelque part au bout du monde...

Publié le 12 Avril 2022 par Source Celtique #2 dans Infos, Vidéos

Quelque part au bout du monde...
commentaires

A Nantes, une urne géante se promène pour la réunification de la Bretagne (20minutes.fr / 27.03.22)

Publié le 6 Avril 2022 par Source Celtique #2 dans Infos, Manifs

commentaires

Pendant ce temps-là, à la pointe du Raz...

Publié le 3 Avril 2022 par Source Celtique #2 dans Infos

Pendant ce temps-là, à la pointe du Raz...
commentaires

La musique fait entrer le photographe Richard Dumas au musée de Bretagne, à Rennes (telegramme.fr / 19.02.22)

Publié le 4 Mars 2022 par Source Celtique #2 dans Infos

Ses portraits de Miossec, Stivell, Daho… entrent au musée de Bretagne. Richard Dumas, photographe rennais de renom, est un passionné de musique.

Alan Stivell est l’un des portraits de Richard Dumas acheté par le musée de Bretagne, à Rennes. | RICHARD DUMAS

Alan Stivell est l’un des portraits de Richard Dumas acheté par le musée de Bretagne, à Rennes. | RICHARD DUMAS

La photo de Christophe Miossec pour la pochette de son premier album Boire , Richard Dumas l’a prise en dix minutes : « On n’avait pas dormi cette nuit-là, au bar-hôtel du Vauban. Je l’ai placé près de la fenêtre, la lumière douce du ciel gris brestois sur son visage, tout était là. Comme le disait Picasso, il a fallu dix minutes et une vie pour la faire. »

Le musée de Bretagne vient d'acquérir cinq portraits réalisés par le photographe Richard Dumas, dont la fameuse photo de l'album « Boire » de Miossec. | RICHARD DUMAS

Le musée de Bretagne vient d'acquérir cinq portraits réalisés par le photographe Richard Dumas, dont la fameuse photo de l'album « Boire » de Miossec. | RICHARD DUMAS

Le photographe entre au musée de Bretagne, à Rennes, grâce à cinq portraits de musiciens bretons. Pour les réaliser il aura fallu en effet une vie, avec la passion de la musique chevillée au corps.

Né en 1961, Richard Dumas grandit en écoutant les crooners à la Sinatra ou Elvis Presley. « Mes parents ont quantité de films en super 8 où je danse devant leur radio pick-up », s’amuse le photographe.

Le cinéma est son autre passion, dans les pas de son grand frère, qui l’y emmène deux fois par semaine. Il est marqué par les impressionnistes allemands comme Fritz Lang, goût qu’il partage avec un certain Philippe Pascal.

Richard Dumas, autoportrait an zéro. | RICHARD DUMAS

Richard Dumas, autoportrait an zéro. | RICHARD DUMAS

Regarder les groupes

Il n’a pas vingt ans quand Rennes se met à vibrer pour le rock et que naissent les TransMusicales. Richard est à la guitare avec les Sax Pustuls. Mais lorsque le chanteur Philippe Pascal lui demande de rejoindre son groupe Marquis de Sade, « j’ai dit non ! Je me suis rendu compte que j’avais plus de plaisir à regarder les groupes qu’à être sur scène ».

Il reste ami avec un certain disquaire nommé Étienne Daho, qui monte à Paris avec les maquettes de ce qui deviendra son premier album, Mythomane. « Il a fallu attendre la pochette des Chansons de l’innocence retrouvée, dixième album de Daho, il y a dix ans seulement, pour que je photographie Étienne. On se connaissait trop bien. »

C’est bien la musique qui a mené Richard Dumas vers la photo et non l’inverse. Au départ, doctorat en poche, il se destinait à la robotique. Mais les photos de ses amis musiciens sont rapidement repérées par la presse.

Il devient un collaborateur régulier de Libération, Télérama, Les Inrockuptibles et même Ouest-France, où il a d’ailleurs collaboré avec… Christophe Miossec.

 

« Avec la presse, je n’ai parfois que quelques minutes pour faire une photo. J’aime ces conditions extrêmes bien plus que la photo de studio. Ensuite, c’est ce que je fais avec le négatif qui m’intéresse. »

Après son portrait de Miossec, il devient le portraitiste favori des maisons de disques. Son talent et son Rolleiflex le mènent de Los Angeles à Tokyo, du rockeur Keith Richards disparaissant derrière la fumée à l’écrivain Murakami.

Daho, Marquis de Sade, Miossec, Kristen Nogues, Alan Stivell : ce sont ces visages en noir et blanc de musiciens bretons qui entrent au musée de Bretagne. « Le domaine de la musique et les portraits de certaines figures très populaires, attachées à la Bretagne, nous permettent de documenter l’évolution sociétale », notamment l’histoire du rock et du celtisme, indique Céline Chanas, directrice du musée de Bretagne.

« Alors Immortel ? » lui textote Miossec. « Pour cela, il faudrait d’abord mourir ! »

commentaires

Toute la vérité sur le concert mythique d’Alan Stivell à l’Olympia, il y a 50 ans (telegramme.fr / 23.02.22)

Publié le 4 Mars 2022 par Source Celtique #2 dans Vidéos, Infos

commentaires
<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>