Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
☘️  Source Celtique #2 ☘️ (Since~2013)

Bienvenue sur le blog Source Celtique #2 - Blog hommage, à Alan Stivell Cochevelou, retour sur les chemins de terre d'un Barde Breton..."kentoc'h mervel eget em zaotra"

infos

Irlande : bientôt les résultats du referendum historique sur le mariage gay (euronews.com, le 23.05.15)

Publié le 23 Mai 2015 par Source Celtique #2 dans Infos

Irlande : bientôt les résultats du referendum historique sur le mariage gay (euronews.com, le 23.05.15)
commentaires

Gravity Glue by Michael Grab

Publié le 23 Mai 2015 par Source Celtique #2 dans Infos

commentaires

Les deux amoureux de Dublin bientôt retirés? (agg.com / 23.04.15)

Publié le 22 Mai 2015 par Source Celtique #2 dans Infos

L'artiste Joe Caslin, qui est à l'origine de la fresque géante installée depuis deux semaines, a reçu un courrier du conseil municipal…

 Les deux amoureux de Dublin bientôt retirés? (agg.com / 23.04.15)

Le 11 avril, les habitant.e.s de Dublin ont découvert une nouvelle fresque sur les murs de leur ville. Deux hommes enlacés sont apparus sur la façade d'un immeuble au croisement de Dame Street et de South Great George’s Street dans le centre-ville. C'est le street artiste Joe Caslin qui est à l'origine de cette œuvre urbaine, qu'il a réalisée en soutien au oui pour le référendum sur le mariage pour tous qui aura lieu le 22 mai prochain en Irlande.

Mais problème, la municipalité de la capitale risque de faire enlever l’œuvre et l'a signifié à Joe Caslin dans une lettre. La vision de deux hommes amoureux sur les murs de Dublin serait-elle en cause? La fresque a effectivement énervé les opposant.e.s à l'ouverture du mariage aux couples de même sexe mais il ne s'agit pas de ça. Le problème réside plutôt dans le fait que Joe Caslin s'est servi sans autorisation d'un bâtiment classé et devra donc faire disparaître ses collages prochainement. Mannix Flynn, conseiller municipal, a affirmé que le retrait de la fresque n'était en rien lié à une position politique sur le référendum à venir. Bien au contraire: «Je suis un fervent supporter du oui, et j'ai fait campagne pour le oui, a-t-il affirmé. Néanmoins, lorsqu'on voit un bâtiment comme celui-ci et une œuvre de cette taille, la loi c'est la loi. Si on laisse faire, en un rien de temps, on verra des gens mettre en location des façades d'immeubles.»

Via Towleroad.

commentaires

Bretagne : Abandonné pendant un siècle, le phare maudit va de nouveau être habité (20minutes.fr / 20.05.15)

Publié le 22 Mai 2015 par Source Celtique #2 dans Infos

Le phare de Tévennec un jour de temps calme au large du Finistère. - Pharesetbalises.org

Le phare de Tévennec un jour de temps calme au large du Finistère. - Pharesetbalises.org

Soixante jours seul en pleine mer, à plus de cinq kilomètres des côtes finistériennes, avec pour abri un phare abandonné depuis 105 ans et pour seuls amis la houle, les vagues, la brume et le vent. Marc Pointud n’est pas fou. Mais à en croire la légende, il pourrait le devenir. Ce passionné a décidé de passer 60 jours sur le phare de Tévennec, un bout de caillou situé au large de la pointe du Raz, dans le Finistère.

Un phare réputé « maudit » et qui a rendu fou nombre de ses gardiens. « Ce n’est pas le phare qui est maudit, c’est le lieu. Avant même la construction, il y a eu des dizaines de naufrages sur ces rochers, comme Le Séduisant qui y a coulé avec ses mille marins. Les gens du coin le voient comme un lieu maléfique où séjourne l’Ankou », explique Marc Pointud.

« Il est en très mauvais état »

Le président de la Société nationale pour le patrimoine des phares et balises a pourtant l’idée fixe d’y vivre pendant deux mois en octobre et novembre, à l’heure où la Bretagne est frappée par les tempêtes. « Personne n’y a séjourné depuis 105 ans. Il est en très mauvais état et nous aimerions le restaurer mais nous n’avons pas de grands moyens. Cette opération est l’occasion de faire parler de nous, de notre combat pour maintenir les phares ouverts avant qu’ils ne meurent », explique-t-il.

Une campagne de financement participatif a donc été lancée sur Mymajorcompany. « Nous l’avions déjà fait l’an dernier pour acheter notre bateau, ça avait bien fonctionné », poursuit Marc Pointud.

Le phare de Tévennec dans la tempête, au large du Finistère. - Charles Marion

Le phare de Tévennec dans la tempête, au large du Finistère. - Charles Marion

Habitué aux coups de vent, le Finistérien s’apprête à vivre seul face à l’immensité de l’océan, filmera son quotidien et pense même à écrire un livre sur place. « Ça ne me fait pas peur. J’aurai du temps, je crois. Là-bas, on vit parfois dans la brume. Tu ne vois pas à 10 mètres pendant une semaine complète », glisse-t-il en souriant.

Il devra également affronter le bruit permanent des vagues qui a longtemps fait peur aux habitants de la région. « Des plongeurs ont découvert qu’il y avait une grotte sous-marine sous les rochers qui fait que la houle émet tantôt un sifflement, tantôt un hurlement. Ceux qui ont construit le phare en 1875 entendaient "kers cuit", qui veut dire va-t-en breton ». Dans la Bretagne très croyante, la nouvelle s’est vite répandue, faisait du caillou un endroit maudit.

Tévennec, une erreur de construction

Situé à l’entrée d’un chenal, le phare de Tévennec n’a pas la forme de ses illustres voisins situés au large des côtes. « C’était une erreur de construire une maison-feu mais c’est l’administration qui décidait. Il est régulièrement submergé par les eaux ». Voilà peut-être ce qui a rendu fou tant de gardiens. « C’est un phare de 4e catégorie donc il n’y avait aucune relève. Le gardien y passait tout son temps et certains en ont perdu la tête ».

L’Etat a bien tenté d’y implanter des couples, dont certains élèveront leurs enfants sur place. Il y mettra une vache et un four à pain. Mais décidera finalement d’automatiser le phare en 1910. Tévennec devenait alors le premier phare avec un feu permanent. Depuis, personne n’y a passé la nuit.

commentaires

L'Irlande sur le point de dire "oui" au mariage homosexuel (franceinter.fr / 21.05.15)

Publié le 22 Mai 2015 par Source Celtique #2 dans Infos

L'Irlande se prononce vendredi pour ou contre le mariage gay. © Reuters - 2015

L'Irlande se prononce vendredi pour ou contre le mariage gay. © Reuters - 2015

L’Irlande se prononce pour ou contre le mariage gay ce vendredi. Il s'agit du premier pays au monde à soumettre la question à un référendum. D'après les sondages, le "oui" est nettement en tête, signe que la société irlandaise, longtemps très conservatrice, sous l’influence de l’Église catholique, a beaucoup évolué ces dernières années.

En Irlande, l’homosexualité était encore considérée comme un crime jusqu’en 1993. Il y a 20 ans, très peu de gays et lesbiennes osaient faire leur coming-out. Linda et Feargha, 49 ans toutes les deux, se sont longtemps senties marginalisées, presque à l’écart de la société irlandaise. Ces deux femmes vivent ensemble à Dublin avec leurs deux filles, des jumelles de 5 ans. Linda et Feargha ont prévu de se marier si le "oui" l’emporte demain :

Je trouve cela encore incroyable que ce soit possible ! C'est une chose à laquelle je ne pensais pas pouvoir prétendre dans mes rêves les plus fous.

Linda et Feurga ont déjà signé un partenariat civil, autorisé depuis 2010, qui donne les mêmes droits que le mariage. Mais les deux femmes tiennent au mariage, symbole à leurs yeux de l’égalité entre homo et hétérosexuels.

Les sondages donnent le "oui" vainqueur avec 70% des voix dans ce pays où l’Église a joué un rôle majeur dans l'histoire. Lors du dernier recensement en 2011, 84% des Irlandais se disaient catholiques. Un tiers vont à la messe une fois par semaine.

L’Église ne fait pas campagne officiellement contre le mariage gay mais elle est très proche des organisations qui militent pour le "non". De nombreux évêques appellent d'ailleurs à voter contre la mesure. Mais l’Église catholique a beaucoup perdu de son influence en Irlande.

Son image a d'abord été ternie par de nombreux scandales d’abus sexuels sur des enfants. Et la société irlandaise a évolué : plus laïque, plus ouverte au monde, à l’immigration. Résultat, aujourd’hui, tous les grands partis politiques font campagne pour le "oui". Tom Inglis est professeur de sociologie à University College, à Dublin :

Certes, les gens envoient encore leurs enfants à l'école catholiques. Ces enfants feront leur première communion. Les mariages sont célébrés à l'église, etc. Mais cela ne veut pas dire que pour les questions de morale, de sexualité, ces catholiques vont suivre à la lettre les enseignements de l'Église. Ils ne sont pas "idéologisés", ces temps-là sont révolus.

L’Église reste malgré tout une institution puissante en Irlande : l’avortement y est ainsi encore interdit, sauf dans des circonstances exceptionnelles. Et le mariage gay n’est pas encore validé. Une forte abstention vendredi pourrait favoriser le "non". Les référendums irlandais réservent souvent des surprises.

commentaires

Bruno Geneste sur le 24e album d'Alan Stivell (letélégramme.fr /19.05.15)

Publié le 20 Mai 2015 par Source Celtique #2 dans Infos

Bruno Geneste sur le 24e album d'Alan Stivell (letélégramme.fr /19.05.15)
commentaires

Mer agitée sur le Raz de Sein, ce matin...

Publié le 19 Mai 2015 par Source Celtique #2 dans Infos

Mer agitée sur le Raz de Sein, ce matin...
commentaires

Fête de la Bretagne / Gouel Breizh, du 16 au 25 mai 2015

Publié le 18 Mai 2015 par Source Celtique #2 dans Infos

commentaires

Belle journée sur la "Pointe du Raz"

Publié le 16 Mai 2015 par Source Celtique #2 dans Infos

Belle journée sur la "Pointe du Raz"
commentaires

B.B. King... R.I.P (16.09.1925 / 14.05.2015)

Publié le 15 Mai 2015 par Source dans Infos

B.B. King... R.I.P  (16.09.1925 / 14.05.2015)
commentaires
<< < 100 101 102 103 104 105 > >>