Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
☘️  Source Celtique #2 ☘️ (Since~2013)

Bienvenue sur le blog Source Celtique #2 - Blog hommage, à Alan Stivell Cochevelou, retour sur les chemins de terre d'un Barde Breton..."kentoc'h mervel eget em zaotra"

concert - fest noz

Léo Ferré - Thank you Satan (1984)

Publié le 14 Décembre 2018 par Source Celtique #2 dans Vidéos, Concert - Fest Noz, Musiques

Léo Ferré - Thank you Satan (1984)
commentaires

Daoirí Farrell...

Publié le 10 Décembre 2018 par Source Celtique #2 dans Musiques, Concert - Fest Noz, Vidéos

commentaires

Yann Tiersen...

Publié le 3 Décembre 2018 par Source Celtique #2 dans Musiques, Vidéos, Concert - Fest Noz

.

commentaires

Alan Stivell : "Le centre de mon monde, c'est la Bretagne, mais il y a tout le reste autour" (ladeêche.fr / 24.11.18)

Publié le 29 Novembre 2018 par Source Celtique #2 dans Infos, Concert - Fest Noz, Sortie album

commentaires

Yann Tiersen / Eusa vivo Nantes (11.10.2016)

Publié le 27 Novembre 2018 par Source Celtique #2 dans Vidéos, Festival, Concert - Fest Noz

commentaires

Oi POlloi Quebec TOURS Nov 2018

Publié le 29 Octobre 2018 par Source Celtique #2 dans Concert - Fest Noz, Musiques, Vidéos

QUÉBEC, NOUVELLE-ÉCOSSE, ÎLE DU PRINCE-ÉDOUARD, ONTARIO, ETCS - NOUS SOMMES SUR VOTRE CHEMIN !!

QUÉBEC, NOUVELLE-ÉCOSSE, ÎLE DU PRINCE-ÉDOUARD, ONTARIO, ETCS - NOUS SOMMES SUR VOTRE CHEMIN !!

commentaires

Alan Stivell. Nouvel album, humain et celte (letelegramme.fr / 25.10.18)

Publié le 25 Octobre 2018 par Source Celtique #2 dans Sortie album, Concert - Fest Noz, Infos

(Photo Frédéric Jambon)

(Photo Frédéric Jambon)

Alan Stivell livre le vendredi 26 octobre son 25e album, « Human Kelt » (World Village/Pias). Le géant des musiques bretonne et celtique y retrace un demi-siècle de carrière, entouré d’invités aussi prestigieux qu’Andrea Corr, Bob Geldof ou Francis Cabrel.

«’’Human Kelt’’ fait le point sur ce qui a dominé ma vie musicale pendant mes 52 ans de carrière professionnelle », explique Alan Stivell à propos du dernier né de ses albums. « Même si son orientation est plutôt ‘’populaire’’, avec des couleurs pop-rock anglo-saxonnes assez prégnantes, note-t-il, le disque retrace mon histoire en faisant le tour de la plupart de mes influences. Et si je m’amuse à distendre le temps, en intégrant par moment des enregistrements datant des années 70, c’est un album totalement d’aujourd’hui », revendique-t-il.

À 74 ans, l’artiste demeure un insatiable créateur. Quand, à côté des nouveautés qu’il propose, il revisite certains de ses titres emblématiques dans « Human Kelt », il en réinvente les arrangements et une partie des paroles. Comme dans le mystérieux « Brocéliande » ou l’épicurien « Son ar Chistr », qui étaient les deux faces de son premier 45 tours sous le nom d’Alan Stivell.

 

En même temps

 

Avant d’adopter ce pseudonyme - Stivell signifie la source en breton, un choix prémonitoire tant il allait devenir une influence majeure pour des générations de musiciens bretons et celtes -, le jeune Alan avait déjà entamé un exceptionnel parcours de musicien. Il n’avait que 9 ans lorsqu’il a donné le tout premier concert de harpe celtique. Son père, Jord Cochevelou, venait de concrétiser un rêve en recréant l’instrument mythique, disparu sans doute depuis la fin du Moyen-Âge. Alan a continué à le populariser en se produisant régulièrement, jusque sur la scène de l’Olympia où, à l’âge de 13 ans, il assurait la première partie de Line Renaud !

L’Olympia qu’il allait retrouver en 1972, pour y enregistrer un live de légende, vendu à 1,5 million d’exemplaires. En associant musiques bretonne, écossaise et irlandaise au rock et à la pop, Stivell était alors devenu une vedette internationale, enchaînant pendant cette décennie les grands concerts à l’étranger avec son groupe. Il n’a depuis jamais cessé de tourner et enregistrer en restant fidèle à sa démarche de mettre la Bretagne et « la Celtie » au cœur d’une œuvre enracinée et novatrice. Sans cesse nourrie d’échanges avec d’autres cultures, elle est toujours en phase avec la modernité la plus avancée.

 

« Cela fait très longtemps que je pratique ‘ ‘ l’en même temps’’, s’amuse le barde. Tout m’intéresse ! Je suis très bon public et crois qu’il y a toujours quelque chose de positif à apprendre de n’importe quel genre musical ».

 

L’universel et le particulier

 

Son 25e album, « Human Kelt », en offre encore une belle illustration en vingt titres, où lyre et carnyx gaulois côtoient les machines de l’électro, les instruments du rock, les harpes, où un groove tribal tranche avec des passages méditatifs.

L’étonnante diversité des invités contribue elle aussi à la magie de l’opus. « J’ai été soufflé que les artistes sollicités acceptent tout de suite ma proposition », s’émeut Alan Stivell. La liste témoigne de son aura fédératrice. Les stars irlandaises Andrea Corr, Bob Geldof, Donal Lunny ont répondu à son appel, tout comme le rare Francis Cabrel (qui intervient en français et en occitan !), la Malienne Fatoumata Diawara (chantant en bambara et en breton), la jeune Corse Lea Antona, les vieux complices Dan Ar Braz, Carlos Nuñez, Angelo Branduardi, le Britannique Murray Head en duo sur le morceau « Reflets »… Le chant des frères Morvan, le piano de Yann Tiersen, la voix enregistrée de Glenmor élargissent encore ce « tour d’horizon » sur un demi-siècle bien rempli.

Tous célèbrent à leur manière l’humanité, dans tous les sens du terme, qu’Alan Stivell met en exergue dans le mot anglais « Human » du titre de l’album. Il qualifie la sienne en utilisant le mot breton « Kelt ». L’association de Human et Kelt résume la quête de son existence : « Rechercher l’équilibre entre l’universel et le particulier, sans que l’attachement à sa propre identité fasse oublier qu’on est d’abord et avant tout un être humain ».

Dans le choix des morceaux du disque, la question d’y intégrer ou pas le traditionnel breton « Tri Martolod » qu’Alan Stivell a converti en tube, s’est posée : « Allais-je l’éliminer sous prétexte que je l’ai déjà chanté des centaines de milliers de fois ? Bien sûr que non, j ‘ai toujours autant de plaisir à le jouer ! Le voyage de ces trois marins est aussi celui de ma vie ». Foisonnante, la nouvelle version intègre cordes classiques, instruments du bagad, accordéon, bouzouki, orgue, sa voix de 1973 et l’actuelle… « Tout est toujours perfectible ! On pourrait finalement s’imaginer que mon existence entière soit dédiée à améliorer ‘’Tri Martolod’’ », plaisante l’artiste.

Alan Stivell en concert vendredi 26 octobre à 20 h 30 à 0céanis à Ploemeur (56).
© Le Télégramme https://www.letelegramme.fr/bretagne/alan-stivell-nouvel-album-humain-et-celte-25-10-2018-12116195.php#CqR5D3UPksmoriOM.99
commentaires

Glen Hansard - July 27, 2018 - Port Chester - Complete show

Publié le 22 Octobre 2018 par Source Celtique #2 dans Concert - Fest Noz, Musiques, Vidéos

commentaires

Alan Stivell en concert à Ploemeur (media-web.fr / 15.10.18)

Publié le 16 Octobre 2018 par Source Celtique #2 dans Infos, Concert - Fest Noz

commentaires

Festival Presqu'île Breizh du 26 au 28 octobre à Quiberon

Publié le 16 Octobre 2018 par Source Celtique #2 dans Musiques, Infos, Concert - Fest Noz, Festival

Festival Presqu'île Breizh du 26 au 28 octobre à Quiberon
commentaires
<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>