Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
☘️  Source Celtique #2 ☘️ (Since~2013)

Bienvenue sur le blog Source Celtique #2 - Blog hommage, à Alan Stivell Cochevelou, retour sur les chemins de terre d'un Barde Breton..."kentoc'h mervel eget em zaotra"

Musique. Alan Stivell veut toujours s’étonner lui-même (Ouestfrance.fr / 20.09.15)

Publié le 20 Septembre 2015 par Source Celtique #2 in Sortie album

De gauche à droite : Richard Gueguen, de Brest, Jean-Michel Leteuré, de Nantes, Alan Stivell et Jean-Luc Valentin, de Rennes. | Thomas Brégardis

De gauche à droite : Richard Gueguen, de Brest, Jean-Michel Leteuré, de Nantes, Alan Stivell et Jean-Luc Valentin, de Rennes. | Thomas Brégardis

Double événement pour le musicien breton qui sort son 24e album, Amzer, et fête en 2016 ses 50 ans de chant sur scène. L’occasion d’échanger avec trois de nos lecteurs.

À la fin de la rencontre, Richard Gueguen, Brestois de 61 ans et cadre commercial, le dit tout net : « Merci de la manière dont vous discutez avec nous. Votre simplicité, bravo ! » Eh oui, il est comme ça Alan Stivell. Il a beau avoir cinquante ans de scène dans les jambes, avoir séduit des spectateurs du monde entier, avoir réveillé la culture bretonne dans les années 1970 et vendu des millions de disques, il reste nature et abordable.

Du coup, les trois lecteurs n’hésitent pas à lui dire qu’à la première écoute, certains moments de son nouveau disque, construit autour de son chant et de sa harpe, les ont déconcertés. Avec plaisir, mais surpris. « Vous savez, répond l’artiste de 71 ans, à chaque album, j’essaie de m’étonner moi-même et de parler au monde entier. Il n’y a aucun aspect de la musique que je rejette. Je prends tout, y compris les choses les plus expérimentales et les plus contemporaines. »

Un moment de paix

Ce qui incite les trois interviewers d’un jour à entrer dans le détail de ce 24e album, conçu comme une course du temps, du printemps à l’hiver jusqu’à la …

>>> Cliquez ici pour découvrir la suite

Gilles KERDREUX.

Commenter cet article